Lait : la baisse de la consommation inquiète

Mouhamed Loulti (Copag) à droite, Didier Lamblin (Danone) à gauche et Aziz Akhannouch au milieu, tous mains dans la main. Cette photo souvenir prise à l’occasion du SIAM en dit long sur la difficulté dans laquelle se trouve la consommation du lait au Maroc au point de mettre les concurrents d’accord. En effet, le lait accuse une baisse de la consommation à cause de campagnes mondiales de remise en questions de ses bénéfices nutritionnels et des études scientifiques qui font remonter même parfois des dangers sur la santé (voir notre article Lait/Nutrition: Une enquête choc menée à Kénitra!).

Les industriels préfèrent mettre l’accent sur le gap à rattraper entre les niveau actuel de la consommation (70 Kg par habitant par an) et la norme OMS qui est de 90 kg.