Projet de loi 22.20 ou quand le gouvernement voulait créer une Mouqataâa digitale!

Le projet de loi 22.20 sur l’usage des réseaux sociaux n’en finit pas d’étonner tellement il regorge de perles au sens malheureux du terme.

Celle qui risque de remporter la palme de l’ambition déplacée est sans doute cette volonté, somme toute courageuse, de vouloir soumettre Facebook, Youtube, Instagram et Twitter… au contrôle de l’Etat. L’ambition est, après tout, quelque chose de légitime mais comment comptait-on s’y prendre? Et c’est là que la science fiction législative déploie ses ailes les plus décomplexés…

Ainsi, d’après les articles 5, 6 et 7 de ce projet, il est question de créer une entité administrative dédiée, chargée de la supervision et du contrôle des réseaux sociaux: une sorte de HACA digitale!

Cette entité aura pour mission, entre autres, de délivrer des autorisations d’exercice au fournisseur du service réseau social, comprendre: Facebook, Watsapp, Insta, Youtube, Twitter et assimilés…

En contrepartie, il est demandé à ses réseaux une collaboration exemplaire pour combattre les publications jugées dangereuses, notamment d’un point de vue sécuritaire.

En gros, le gouvernement voulait créer une Mouqataâa des réseaux sociaux avec des M’qadmine digitaux dans le but d’encadrer la société numérique…

Si les réseaux sociaux, dont le patrimoine financier fait plusieurs fois le PIB du Maroc, refusent de collaborer, cela suppose que leur service sera coupé au Maroc… Un peu comme en Corée du Nord quoi!

Bravo le génie!