Déconfinement: probable reprise des cafés après l’Aid

D’après le quotidien Al Akhbar dans son édition du mardi 26 mai, « le ministère de l’Intérieur aurait élaboré un plan pour la réouverture des cafés et restaurants après l’Aïd el-Fitr ».

Il s’agit en effet de permettre la reprise progressive du travail à une population de 200.000 salariés mais non sans respecter certaines conditions et règles. Ainsi, il ne sera pas question de s’attabler mais juste de prendre son café ou sandwich à emporter.

En effet, « dans un premier temps, les cafés et restaurants ne pourront fournir que des services rapides, en respectant les critères de distanciation physique et autres mesures qui leur ont été notifiées par les agents et auxiliaires d’autorité », détaille le site le360 qui relaye le journal arabophone.

Aussi, « le ministère a exigé que les propriétaires de ces cafés déclarent leurs employés à la CNSS afin qu’ils puissent bénéficier de subventions en cas de crise ».

Face à ce plan de reprise, les professionnels du secteur ne semblent pas pressés de rouvrir boutique.

En effet, dans un communiqué officiel, « l’Association nationale des propriétaires des cafés et restaurants rejette tout appel ou décision à reprendre l’activité avant de faire le point sur la situation du secteur et en préparer la reprise », relaye de son côté le site medias24.com.

Pas question d’après les professionnels de reprendre l’activité avant de avant « de se réunir avec le Comité de veille et le gouvernement pour trouver une solution aux factures d’eau et d’électricité, impôts,… cumulées depuis le début du confinement, discuter de la situation sociale des professionnels et préparer la relance du secteur dans de bonnes conditions ».

En clair, ce n’est pas pour demain la veille une tasse de café ness-ness en terrasse…