BIM pourrait accueillir des investisseurs marocains dans son tour de table

L’enseigne turque de grande distribution pourrait ouvrir son capital à des capitaux marocains. C’est en tout cas ce que vient d’annoncer le groupe à l’issue de son conseil d’administration tenu le 27 octobre 2020. Ainsi, « conformément à notre démarche de localisation sur les marchés de présence,  le directeur financier a été autorisé à étudier et à évaluer les options stratégiques pour les filiales de notre société opérant dans le secteur de la distribution alimentaire au Maroc et en Egypte, y compris des alternatives de partenariat avec des investisseurs locaux ou internationaux », affirme BIM dans un communiqué officiel.

Il est clair que cette inflexion majeure fait suite au différend entre le Maroc et la Turquie concernant le dumping de cette dernière. Le Maroc a en effet fini par avoir gain de cause en arrachant la révision de l’ALE entre les deux pays et en réinstaurant les droits de douane sur une liste de 1200 produits.