Bien-Etre SantéNewsService publicslide

L’ordre des médecins au Maroc remet en cause la valeur scientifique de certains diplômes étrangers

En réaction au projet des autorités marocaines de recruter des médecins étrangers, l’Ordre national des médecins monte au créneau. Il se plaint de la valeur des diplômes de médecine délivrés par certains pays. Mais aussi du vote de la loi 34-09 pour résoudre le problème de la répartition spatiale au Maroc.

Dans son édition de ce mercredi 16 juin, le quotidien Al Massae rapporte que l’Ordre national des médecins du Maroc a rappelé aux autorités la nécessité de bien contrôler les compétences scientifiques des médecins étrangers à recruter. La corporation a en effet mis en garde contre certains diplômes de médecine délivrés par certains pays, et qui n’auraient aucune valeur scientifique, selon elle.

Il serait donc important de faire jouer l’exigence de l’équivalence des diplômes ou l’appartenance attestée de ces médecins à l’Ordre des médecins de leur pays d’origine. L’Ordre des médecins critique vivement le projet du ministère de la Santé, surtout qu’il donne à ce dernier l’exclusivité de recruter et d’autoriser les médecins de son choix pour exercer, provisoirement, au Maroc. Seuls les médecins étrangers qui voudraient exercer de façon permanente sont soumis à une équivalence de diplômes pour faire partie de l’ordre des médecins local, sans passer par une autorisation du ministère de la Santé.

Mais si le recrutement des praticiens étrangers est justifié par le déficit en médecins que connait actuellement le Maroc, il ne résout pas les problèmes structurels qui se poseront au pays à long terme. Le salut est donc dans la formation des cadres marocains, mais aussi dans la sortie de la loi 34-09 sur les soins, et qui est bloquée depuis maintenant dix ans. C’est la mise en œuvre de cette loi qui va surtout permettre une véritable répartition géographique des médecins à travers tout le royaume, et non plus leur concentrations dans les seules grandes villes.

Source: Le 360

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page