Auto-MotoNewsslide

Voiture hybride ou hybride rechargeable : quelles différences dans la vraie vie ?

De plus en plus répandues, les voitures hybrides ne cachent pas toutes la même technologie et ne permettent pas la même chose au quotidien. Voici ce qu’il faut principalement retenir entre ces deux modes d’électrification.

Dans le contexte actuel, vous réfléchissez peut-être au remplacement de votre voiture par un modèle hybride. Mais dans ce cas, deux options s’offrent à vous : l’hybride ou l’hybride rechargeable. Sachez qu’il n’y a pas de mauvais choix, mais que plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour faire l’achat le plus malin possible, car ces deux technologies n’offrent pas les mêmes prestations au quotidien.

Avantages et inconvénients des voitures hybrides

Les voitures hybrides possèdent une batterie de petite taille et par conséquent de petite capacité, autour de 1,5 kWh. De fait, elles n’ont pas toujours la puissance et la capacité nécessaires pour entrainer le poids de la voiture sur une grande distance. Même si vous conduisez avec un œuf sous le pied, n’espérez pas faire plus de quelques centaines de mètres d’affilée en électrique, au mieux 3 à 4 km avec la batterie complètement pleine. Renault, avec sa technologie E-Tech non-rechargeable et sa batterie assez puissante, s’en sort mieux que d’autres et offre la possibilité d’atteindre 50 km/h en électrique même en appuyant un peu plus fort sur l’accélérateur, mais cela ne dure pas bien longtemps.

En revanche, pas besoin de brancher une voiture hybride, la batterie se rechargeant seule lors des phases de freinages ou en pompant un peu d’énergie du moteur thermique pour maintenir le niveau de charge. Plus simple, cette technologie est aussi beaucoup moins chère à l’achat, bien qu’elle ne soit pas éligible au bonus de 1 000 € offert par l’Etat. Sans compter que la petite batterie n’empiète pas, ou pas trop, sur les volumes de chargement de la voiture, notamment le plancher de coffre.

Avantages et inconvénients des voitures hybrides rechargeables

Les voitures hybrides rechargeables embarquent des batteries de capacité bien plus conséquentes, souvent entre 10 et 20 kWh. Des “piles” qui ont donc la puissance nécessaire pour entrainer facilement les roues sans aide du moteur thermique. En ville, sur route ou sur autoroute – en général à 110 km/h maxi -, il est ainsi possible de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres. Comptez entre 30 et 60 km selon votre conduite, votre parcours et la voiture que vous possédez. Pour peu que vous puissiez brancher votre voiture chez vous ou sur votre lieu de travail et que vos trajets du quotidien n’excèdent pas 40 km, il est possible de ne pas dépenser la moindre goutte d’essence de la semaine. A la clé, de belles économies de carburant.

En contrepartie, une voiture hybride rechargeable nécessite d’être rechargée le plus souvent possible pour être pertinente. Si la présence du moteur thermique empêche la panne, il ne faut pas se laisser aller à la facilité et rouler batterie vide, car les consommations d’essence ont vite fait de s’envoler, du fait d’un poids très souvent élevé de la voiture, avec un surpoids entre 200 et 300 kg. Par ailleurs, les batteries souvent logées dans les planchers de coffre grignotent parfois le coffre. Enfin, la technologie plug-in est beaucoup plus chère. En moyenne, il faut compter entre 7 000 et 8 000 € de plus qu’une version essence 100 % thermique.

Source: Automobile Magazine

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page