Presse écrite : la décadence en chiffres!

Combien d'années de grâce la presse papier a-t-elle encore devant elle au Maroc?

Avec 55.162 exemplaires vendus par jour, Al Akhbar de Rachid Nini est le journal le plus lu au Maroc. C’est en tout cas ce que reflètent les chiffres de l’OJD, organisme de certification de la diffusion. Il faut préciser néanmoins qu’il s’agit des ventes 2015.

Après Al Akhbar arrive l’ancien journal de Nini : Al Massae qui a su se maintenir malgré l’absence de son fondateur. Al Massae vend 47.453 exemplaires par jour suivi d’Assabah (38 784) et d’Akhbar Al Youm Al Maghribia de Tawfik Bouachrine, autre fondateur d’Al Massae (20 333).

Le podium est donc majoritairement dominé par les supports arabophones avec une absence totale de la presse partisane!

Le 5ème est toutefois un francophone et qui n’est autre que le monument le Matin du Sahara avec 17.324 unités vendues.

Ces chiffres renseignent bien sur l’étroitesse du marché de la presse papier. Historiquement, on sait qu’il s’agit d’un marché de, grosso modo, 300.000 lecteurs quotidiens. Un chiffre infiniment epsilon comparé aux millions de lectures que font les sites électriques chaque jour.

D’ailleurs l’impact de la presse électronique sur les ventes est bien visible d’après ces mêmes chiffres. En effet, dans ses années de gloire, Al Massae faisait à lui seul 300.000 exemplaires vendus/jour!

Faut-il regretter cette « belle » époque?