Internet : la guerre des prix semble inévitable!

S’il y a un domaine où la société marocaine est bien égalitaire, ce serait alors celui de l’Internet. En effet, 1 marocain sur 2 dispose dune connexion Internet en propre. Si l’on ajoute le Wi Fi public, on risque d’aller vers les 3 quarts de la population ou plus qui sont connectés. En effet, les derniers chiffres ANRT montrent que le taux de pénétration de l’Internet est de 50% à fin septembre. Ce qui porte l’ensemble des heureux connectés à près de 17 millions sur lesquels la majorité écrasante se connectent à partir d’un mobile (près de 93%).

Les autres, ces abonnés ADSL tant convoités, représentent moins de 8% et leur nombre s’élève à 1,2 millions de clients, pratiquement tous chez Maroc Télécom.

L’opérateur historique est le leader tous segments confondus avec 47,53% de parts de marché suivi par Inwi (27,66%) et Méditel (24,81%). Mais seul Inwi connait une croissance de sa PDM à fin septembre.

Mais il semble désormais que la croissance des parts de marché devra davantage passer par la baisse des prix. Un scénario que les opérateurs en place ne verraient pas nécessairement d’un bon œil. En effet, il a fallu sur les appels vocaux près d’une décennie pour voir une guerre des prix s’installer sur le marché, et ce grâce à l’arrivée du 3ème opérateur.Les chosent vont dix fois plus rapidement pour Internet. Et pour cause, le plafond de la facture moyenne semble déjà atteint. En effet, d’après les chiffres ANRT, la facture moyenne Internet a stagné sur une année autour de 24 dirhams.

Le marocain moyen ne semble donc pas en mesure ou disposé à consommer plus d’Internet aux prix actuels. Mais peut être qu’à des tarifs plus bas, il aura davantage de plaisir à se connecter davantage…