Finance Halal: Crédit du Maroc en challenger!

Contrairement à l’idée qui voudrait que le mélange finance classique-finance islamique serait un frein à la consommation de cette dernière, les clients Crédit du Maroc semble plutôt préférer la proximité. C’est en tout cas ce qu’affirme un communiqué officiel de la banque s’appuyant sur une étude terrain. ” Crédit du Maroc a réalisé des enquêtes auprès de ses clients. A l’issue de ces enquêtes, les clients ont clairement affiché une préférence pour une distribution de l’offre de banque participative dans des espaces dédiés au sein de leur réseau d’agences existant. La proximité constituant visiblement un critère important pour le client marocain, Crédit du Maroc a donc choisi ce modèle de distribution”, peut-on y lire. C’est donc sur cette base que la banque a décidé pour des fenêtres pour distribuer son offre participative au lieu d’un réseau dédié.

En tout, l’établissement financier table sur l’ouverture de 12 espaces dédiés dans ses agences au niveau des grandes villes du pays. A quel horizon? Le délai n’est pas précisé.

Réseau commun ne signifie pas offre commune. Ainsi, la banque précise qu’il s’agit  quasiment de créer «une banque dans la banque» avec :

  • Des fonds propres alloués exclusivement, d’un montant de 200 millions de dirhams. Ceci correspond au capital minimum requis pour une banque de plein exercice;
  • Un nouveau Système d’Information pour assurer un cantonnement fort de l’activité de la fenêtre participative, sur les plans financier et comptable.
  • Des équipes commerciales spécialisées qui seront formées à la finance participative et certifiées ;
  • Une nouvelle identité visuelle pour la fenêtre participative qui adoptera une marque de gamme spécifique pour différentier la nouvelle offre. Les agences qui hébergeront des espaces dédiés conserveront, bien entendu, l’identité visuelle Crédit du Maroc. La marque de gamme de la banque participative figurera sur le totem pour indiquer que l’offre est proposée au sein de l’agence;
  • Une fonction de conformité aux avis du Conseil Supérieur des Oulémas qui s’assurera de la mise en place des dispositifs nécessaires pour l’application, le respect et le suivi des avis conformes du CSO.

Par ailleurs, la banque attire l’attention sur le fait qu’elle ne soit pas novice en la matière. Effet, la maison mère dispose de plusieurs banques types participatives dans le monde arabe et islamique : CACIB Global Islamic Banking, basé à Dubai; Bank Saoudi Fransi , 4ème banque d’Arabie Saoudite et Amundi basé en Malaisie.

Avec une vision aussi claire et une expertise aussi éprouvée, Crédit du Maroc risque d’être cet outsider qui crée la surprise sur ce marché bien prometteur de finance islamique…

ça promet!

Commentaire Facebook