Prix: un IPC curieusement bas en mai!

prix hausse ipc hcp villes nord 26 juillet 2016 food boisson

Petit bond de l’IPC de 0,5% à fin mai 2018. C’est en tout cas ce qu’affirme le HCP dans un communiqué officiel. Le Haut Commissariat au Plan explique en effet que “cette variation est le résultat de la hausse de 1,0% de l’indice des produits alimentaires et de 0,2% de l’indice des produits non alimentaires”.

Ainsi côté alimentaire, “les hausses concernent principalement les «fruits» avec 10,8%, les « poissons et fruits de mer » avec 3,7%, les « viandes » avec 1,3% et le «lait, fromage et œufs» avec 0,7%”. En revanche, pour la baisse, “les prix ont diminué de 2,5% pour les « légumes» et de 0,1% pour le « café, thé et cacao »”.

Pour les produits non alimentaires, “la hausse a concerné principalement les prix des « carburants » avec 1,3%”, détaille le HCP.

Comparé à mai 2007, l4IPC enregistre une hausse de 2,6% en mai 2018, résultat d’une hausse de 3,4% sur l’alimentaire et de 1,9% sur le non-alimentaire.

Dans ces conditions, conclue le HCP, “l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et les produits à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de mai 2018 une stagnation par rapport au mois d’avril 2018 et une hausse de 0,6% par rapport au mois de mai 2017”.

Il s’agit là tout de même de hausse très modérée de l’IPC, qui contraste sensiblement avec la logique du marché pendant le mois du Ramadan (exemple des du poisson frais), avec la perception globale d’une vie plus chère mais surtout avec les projections de BAM qui s’attendent à une année 2018 exceptionnellement inflationniste (voire notre article).

 

 

Commentaire Facebook