Auto-MotoNewsService publicslide

Pétrole: pourquoi la hausse des prix n’inquiète pas?

Le prix du baril de pétrole atteint aujourd’hui des records. A 84 dollars le baril du Brent, il affiche son plus haut depuis 2014.

Cette situation devrait alerter les responsables gouvernementaux au Maroc, eux qui ont eu du mal à gérer la dernière compagne de boycott des produits d’un des leader du marché, sous fond de prix trop élevés. Mais, curieusement, c’est le silence total qui est de mise, aussi bien côté officiels que côté opérateurs économiques.

Les pétroliers, regroupés dans le cadre du GPM, ont récemment eu tendance à ne pas répercuter systématiquement les hausses de prix à l’international. L’objectif est clair: ne pas mettre le feu sur l’huile, surtout que le public des consommateurs digère encore mal les 17 milliards de dirhams engrangés sur le dos de son pouvoir d’achat via augmentation, légale certes mais démesurée, des marges depuis l’entrée en vigueur de la décompensation.

Si cette autocensure responsables des opérateurs est à saluer, l’essentiel de l’action déterminante est attendu du côté du gouvernement. Une des pistes abordées au lendemain du boycott était le retour à une sorte de système d’indexation des prix concertée, avec des marges assurées et un plafonnement des prix.

Il est, probablement, plus que jamais temps de passer à la mise en oeuvre.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page