"> Couches bébés: le ministère de l'Industrie renforce ses contrôles à l'import | | Consonews - Premier site consommation au Maroc

Couches bébés: le ministère de l’Industrie renforce ses contrôles à l’import

Les couches bébés est une affaire très sérieuse, au point de nécessiter des mesures exceptionnelles de la part ministère de l’Industrie.

En effet,  juste après l’alerte européenne, le département El Alamy a pris « des mesures exceptionnelles relatives au contrôle des couches bébés », peut-on lire dans un communiqué officiel. L’alerte portait en effet sur « les risques que présenteraient certaines substances contenues dans les couches pour bébé ».

Si la thématique n’est pas nouvelle en soi, la mobilisation de l’Etat est, elle, notable.

Il s’agit principalement de risques posés par les couches importées.  Ainsi, « les services du Ministère procèdent, à cet effet, au prélèvement systématique d’échantillons sur toute importation de couches bébés en vue de les analyser par les laboratoires agréés pour s’assurer de leur sécurité », explique le communiqué du ministère, rappelant que « ces produits sont soumis à une procédure de contrôle renforcée depuis 2004 par les services de contrôle du Ministère, compte tenu de la vulnérabilité des utilisateurs ».

« Des prélèvements d’échantillons sont également opérés sur le marché local pour analyser les diverses marques de couches bébés commercialisées » mais à l’import « Ce contrôle est systématique et exhaustif ».

Pour le marché, le contrôle est plus aisé car le ministère s’appui désormais sur une norme marocaine en la matière que les fabricants sont tenus de respecter.

Dans ce sens, « les couches bébés sont soumises à la norme marocaine d’application obligatoire NM 04.4.015 -2017 « Articles pour usage sanitaires et domestiques – Couches bébé à usage unique » ». Cette norme a été révisée, en 2017, « pour intégrer les nouvelles exigences internationales fixées en la matière ».

En effet, elle a été révisée pour intégrer l’apparition de nouveaux risques liés à l’existence de substances toxiques mêmes dans les produits de grandes marques internationales.

Consonews avait suivi cette affaire depuis son éclatement en France à la suite d’une enquête effectuée par l’association 60 Millions de Consommateurs. Nous avions révélé alors en exclusivité sur notre version papier le projet du ministère de mettre à niveau sa norme nationale.

La vigilance renforcée du ministère a de quoi rassurer, tout comme la démarche qualité de certaines grandes marques locales.

Mais en la matière on n’est jamais suffisamment vigilants.

 

 

Commentaire Facebook