Finances-CréditNewsService publicslide

Eau/Electricité: loin de jeter l’éponge, Lydec veut recruter 500.000 nouveaux clients dans le Grand Casablanca!

Il y a quelques jours, des informations ont circulé sur le départ de l’ensemble des gestionnaires délégués étrangers installés au Maroc et leur remplacement par des SRM (sociétés régionales multiservices) relevant de l’Etat marocain (voir notre article). Lydec, le gestionnaire délégué au niveau de Casablanca et principale société agissant dans ce cadre au Maroc, était de ce fait le principal intéressé par la nouvelle donne. Une réaction officielle s’imposait donc pour éclaircir les choses notamment vis-à-vis de la communauté financière, Lydec étant cotée en bourse.

Dans un communiqué officiel dont nous détenons copie, la société semble en effet avoir pris note de la décision du Maroc et affiche une sérénité manifeste à l’égard de l’évolution des choses dans un futur proche.

Ainsi, « Lydec continuera de mobiliser toutes ses capacités d’expertise et d’innovation, au service de l’ensemble des parties prenantes dans le cadre de son contrat qui demeure pleinement en vigueur jusqu’à son échéance fixée en 2027 ».

Mais, loin d’envisager une expédition tranquille des affaires courantes d’ici à la fin du contrat, Lydec prévoit au contraire une augmentation de business en étendant sa gestion aux zones non encore sous son contrôle dans le grand Casablanca (des zones où intervient encore l’ONEE). Cette extension interviendrait dans le cadre d’une harmonisation des réseaux et process avant l’intervention de la nouvelle SRM (histoire de lui baliser le terrain).

Dans ce cadre « Lydec se tient prête dès 2022 à reprendre la totalité des services de distribution d’eau et d’électricité sur ce périmètre, et ainsi servir environ 400.000 nouveaux clients en électricité et 100.000 nouveaux clients en eau, soit près de 30% d’activité supplémentaire. L’ajout de cette activité sera fortement contributrice à la péréquation entre services gérés par Lydec et génératrice de synergies, dans une zone géographique en forte croissance urbaine », explique le communiqué.

Enfin, « la création des SRM ouvre de réelles opportunités pour mettre à disposition de celles-ci les savoir-faire et expertise de Lydec dans la région de Casablanca-Settat et dans les autres régions du Royaume, dans un cadre partenarial à définir en cohérence avec les nouvelles orientations du Royaume et la volonté des autorités compétentes », conclue Lydec.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page