Finances-CréditNewsslide

Résultats 2021: Maroc Telecom distribuera 4,2 milliards de dirhams de dividendes

Bien que réalisant un chiffre d’affaires 2021 en baisse de 2,7% à 36 milliards, et anticipant un CA 2022 également en baisse, « le Conseil de Surveillance de Maroc Telecom proposera à l’Assemblée Générale des actionnaires du 29 avril 2022, la distribution d’un dividende de 4,78 dirhams par action, représentant un montant global de 4,2 milliards de dirhams », annonce le géant marocain des télécoms dans un communiqué officiel. C’est dire le degré de confiance qu’a le groupe en ses fondamentaux et ses capacités à générer de la valeur. Une résilience qui s’est consolidée avec la crise du Covid-19.

En effet, les indicateurs financiers sont majoritairement au beau fixe et attestent de la solidité de la multinationale marocaine. Ainsi, pour 2021, le résultat net part du groupe ressort en forte progression de +11,1% à change constant. Aussi, le résultat opérationnel (EBIDTA) se maintient à un niveau confortable de 18,589 milliards de dirhams avec un taux de marge exceptionnel de 51,9%. Quant à la dette nette, il suffirait de moins d’un an d’EBIDTA pour la rembourser en entier: 14,397 milliards à fin 2021 contre 17,619 milliards un an plutôt, soit un recul de -18,3%.

Ses bons indicateurs en termes d’exploitation ont été réalisés tout en maintenant un effort considérable en matière d’investissement. En effet, « les investissements hors fréquences et licences sont en forte hausse et représentent 15,3% du chiffre d’affaires »!

Toutefois, et en dépit de ce tableau, Maroc Telecom anticipe une année 2022 en demi-teinte avec une baisse du CA et de l’Ebitda. En effet, là où la contreperformance peut se manifester c’est en effet au niveau de l’activité mobile au Maroc, sujet à une forte concurrence. C’est d’ailleurs ce qui a limité la performance du groupe en 2021: « La bonne tenue du chiffre d’affaires des  filiales Moov Africa et du Haut Débit Fixe au Maroc compense partiellement le ralentissement des activités Mobile au Maroc, toujours impactées par le contexte concurrentiel et réglementaire », explique le communiqué officiel.

A suivre.

.
► Faits marquants 2021

– Itissalat Al-Maghrib S.A a reçu le 16 décembre 2021 une convocation du Tribunal de Commerce de Rabat au sujet d’une plainte déposée par Wana sur le dégroupage et qui réclame 6 845 millions de dirhams. La société utilisera tous les moyens de droit pour défendre ses intérêts ;
– Au Maroc, la loi de finances 2022 prévoit une nouvelle contribution sociale de solidarité sur les bénéfices pour les entreprises réalisant un bénéfice net supérieur ou égal à 1 million de dirhams. Cette contribution passera de 3,5% en 2021 à 5% en 2022 pour Maroc Telecom.
– Au Mali, au titre du litige REMACOTEM (association des consommateurs des réseaux mobiles au Mali), le Tribunal Civil avait débouté le plaignant en 2013, pour les présumés préjudices subis. Le 3 novembre 2021, la cour d’appel de Bamako a fixé le montant total des préjudices réclamés par REMACOTEM de 2011 à 2020 à 2 823 MDh dont 933 MDh pour la Sotelma. Celle-ci a répliqué à travers ses avocats et une audience a été demandée pour annuler ledit arrêt ainsi que son exécution.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page