Finances-CréditNewsService publicslide

Industrie: 9 contrats-objectifs pour un investissement de 300 MDH

Le ministère de l’Industrie et du Commerce et les Centres Techniques Industriels (CTI) ont signé neuf contrats-objectifs à Rabat, pour un investissement de 300 millions de dirhams (MDH) prévu entre 2023 et 2026. Ces contrats-objectifs visent à renforcer la capacité des laboratoires des CTI, à mettre en place de nouvelles plateformes techniques et à augmenter le nombre d’entreprises bénéficiaires des services des CTI de 165%. Les contrats permettront également d’augmenter le nombre de collaborateurs de près de 100% et le chiffre d’affaires global de plus de 156%.

Ces contrats s’inscrivent dans le cadre de la convention-cadre relative à la mise en œuvre du plan de développement des CTI 2023-2026, qui a pour objectif de renforcer la capacité de ces centres et de leur permettre de jouer pleinement leur rôle en tant que plateforme technique et technologique au service des entreprises industrielles.

Une enveloppe budgétaire de 250 MDH est mobilisée dans le cadre du plan de développement des CTI et permettra de financer principalement le développement de prestations relatives à l’innovation et à l’amélioration technique et technologique, le développement de prestations liées aux normes et à la certification « produit ». Elle financera également la mise en place de projets spécifiques de partenariat et de projets de développement des CTI, l’appui à l’amorçage des CTI en phase de relance de leurs activités et la mise en place de nouveaux laboratoires/plateformes dédiés à l’accompagnement de nouvelles activités industrielles s’inscrivant dans le cadre de la souveraineté industrielle, alimentaire et sanitaire.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a affirmé que la signature de ces contrats-objectifs permettra de renforcer les capacités des CTI et de leur permettre d’être en phase avec le développement du tissu industriel marocain. Il a souligné que les CTI sont des institutions incontournables dans le développement de l’économie nationale et la création de nouvelles opportunités d’emploi, en contribuant notamment au renforcement de la productivité, de la qualité et de l’innovation, ainsi qu’à l’amélioration de la compétitivité des industriels marocains.

Le Président du Réseau des centres techniques industriels marocains (RECTIM), David Toledano, a mis en avant l’importance de ces contrats-objectifs, qui permettront aux CTI de se restructurer et de s’ancrer davantage dans leurs tissus industriels respectifs, tout en assurant leur mission d’accompagnement et de contrôle. Il a souligné que le rôle qu’ils doivent jouer aujourd’hui, dans le cadre de la politique du Maroc en matière de développement industriel, est différent et passe par la promotion de l’innovation, de la recherche et développement, ainsi que par le renforcement des infrastructures technologiques.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page