Poisson frais: un fantasme, de plus en plus!

50% des captures de pêche côtière et artisanale vont la congélation. C’est ce qu’affirme L’Economiste dans un article paru dans son édition du 27 juin 2018 au titre sans détour de “Sardine: surtout congelée et chouia fraîche!”

La source du journal pour une telle affirmation est les chiffres de l’ONP. “En 2017, l’activité (de la congélation) a accaparé la moitié des produits commercialisés avec un volume de 657.140 tonnes. Et à fin mai dernier, sa part a représenté 45,2% à 203.160”, détaille L’Economiste.

De tels chiffres prouvent donc que le poisson frais au Maroc relève désormais de plus en plus du mythe ou du fantasme. A moins d’aller directement faire son marché à la Marsa!

Commentaire Facebook