Enseignement: Saham veut créer l’école publique de demain!

Publique pas dans le sens de gratuite (une première inscription dépasse les 50.000 DHS). Mais de celui de référence partagée avec un maximum de gens (comme personnalité publique).

Ainsi, le groupe Saham (à travers sa filiale Sana Education) vise à avoir sur les bancs de ses établissements scolaires quelques 4.000 élèves dès 2019.

Aussi, vise-t-il à introduire un arabe moderne, plus facile et plus intuitif… Le Français restera bien évidemment dominant. Car pour rappel, le réseau scolaire du groupe est homologué mission française.

Espérons qu’une offre d’une telle qualité et d’un tel niveau de prix sera capable de résoudre l’équation formation/emploi…

Commentaire Facebook