Lait/Boycott: Jaouda nouveau leader du marché

De sources anonymes mais dignes de foi, Jaouda est le nouveau leader du marché laitier revendiquant une part de marché (PDM) frôlant les 50%.

C’est incontestablement l’une des conséquences directes de la campagne de boycott visant pour ce secteur la marque Centrale Danone.

En effet, les mécontents se seraient massivement redirigés vers les concurrents de la filiale Danone dont Jaouda est le principal.

Cette situation soulève néanmoins la question de l’approvisionnement du marché. En effet, il a été établi que Centrale disposait de la plus grande capacité de production de lait frais pasteurisé notamment grâce à son écosystème de 120.000 éleveurs.

La décision du groupe français de réduire de 30% ses approvisionnements devaient en principe entraîné une pénurie d’autant. Mais rien de tel ne s’est à aujourd’hui produit.

Une première explication pourrait être l’idée que Centrale revendrait son surplus de production aux concurrents. Mais dans sa récente sortie médiatique, Didier Lamblin, DG Centrale Danone, a exprimé son étonnement vis à vis de la non sollicitation de son lait par le reste du marché.

Une autre explication serait le fait que les autres producteurs aient recours à du lait en poudre pour répondre à l’explosion de la demande rapidement et à moindre frais.

Il s’agit d’une hypothèse qui justifierait largement l’ouverture d’une enquête par les autorités concernées, Onssa en premier. Mais tant que ce n’est pas fait, l’idée est à prendre avec des pincettes.

En tout cas, côté PDM, Centrale se maintient dans le top 3 mais il faut dire que les dégâts du boycott sont pour le moins énormes. Dans un dernier communiqué, la société, cotée en bourse, a fait part d’une baisse de 50% de son CA depuis le début du boycott et projette en conséquence un CA au premier semestre en baisse de 20%.