SNI veut se renforcer dans l’hôtellerie

La marque Atlas Hospitality a de fortes de chances de devenir l'emblème de l'art de vivre marocain en Afrique, le Maroc Telecom de l'hôtellerie. SNI y est actionnaire depuis 2009.

SNI est davantage connue pour ses investissements dans la finance, l’énergie ou encore les mines. le holding royal est en revanche peu connu pour être un acteur hôtelier. Or, le groupe compte en effet plusieurs participations dans ce secteur  dans des marques telles que Atlas Hospitality, les Pullman ou encore les Barcélo.

Il semble qu’aujourd’hui le groupe a l’ambition de donner un coup d’amorce à sa branche hôtelière et ce en s’exportant vers l’Afrique.

« Notre ambition future est, d’une part de renforcer et de développer les cinq participations de la SNI opérant actuellement en Afrique, dans les pays à potentiel du continent, y compris les pays anglophones, et d’autre part d’y investir dans de nouveaux métiers, notamment l’énergie et l’hôtellerie », affirme Hassan Ouriagli, PDG SNI dans une interview accordée au journal français La Tribune, le 16 novembre 2016.

Afrique et énergie sont en effet deux mots clés dans la stratégie de développement du groupe. Mettre à leur côté l’hôtellerie n’a rien d’anodin.

S’exporter signifie en effet que la société entend aller au-delà de la simple prise de participation dans des établissements hôteliers vers une implication plus forte dans le métier, à l’image de la banque avec AWB ou l’énergie avec Nareva.

Sous quelle marque le développement hôtelier SNI va-t-il s’effectuer?

A suivre.