"> Controverse entre le HCP et L'Economiste | | Consonews - Premier site consommation au Maroc

Controverse entre le HCP et L’Economiste

A plus de 80 ans, Ahmed Lahlimi, Haut Commissaire au Plan, fait toujours le buzz!

Les rapports ne semblent pas très cordiaux entre deux partenaires historiques : le HCP, pourvoyeur en chef des statistiques économiques, et L’Economiste, le quotidien de référence de l’information économique. C’est en tout cas ce que permet de déceler cette petite polémique qui, peut être, ne fait que naître.

Il s’agit naturellement de chiffres HCP et d’article les commentant. Plus précisément, c’est sur le traitement  réservé par L’Economiste aux données de l’enquête HCP sur l’informel au Maroc que la discorde porte.

Tout commence lorsque l’institution de Ssi Lahlimi décide de réagir à ce qu’elle considère comme erreur par un erratum via média interposé! Chose que généralement prend très mal le média concerné!

Un erratum dont voici la conteneur : « un quotidien économique de la place, dans son édition de ce vendredi 14 octobre 2016, a publié, en 1ère page et dans le corps de l’article relatif à l’Enquête Nationale sur le Secteur Informel de 2013-2014, un compte rendu de l’exposé fait par le Haut-Commissaire au Plan en introduction à la présentation des principaux résultats de cette enquête où le rédacteur confond le chiffre d’affaires brassé par cette activité avec le PIB soulignant, de ce fait, que ce secteur représente 40% du PIB national. Le HCP tient à rappeler, à cette occasion, que la contribution du secteur informel, telle qu’elle ressort clairement de l’exposé du Haut-Commissaire, mesurée à travers les données de cette enquête, se situe à 11,5% du PIB national et, par conséquent, bien loin de celle mentionnée dans ledit article ».

Pour résumer : pour le HCP, L’Economiste aurait compris et affirmé que la part de l’informel dans le PIB est de 40% quand en fait elle ne représente que 11,5%.

Quelques jours après cette mise au point pas très amicale, L’Economiste réagit à son tour :

« A aucun moment, l’article incriminé ne mentionne que ce secteur contribue pour 40% au PIB contrairement à ce qu’a voulu faire croire le Haut commissariat au plan. L’auteur de l’article n’a jamais confondu chiffre d’affaires et PIB. Il a rapproché le chiffre d’affaires brassé par l’économie souterraine – 410 milliards de dirhams – avec le PIB (…) Jusqu’à preuve du contraire, n’en déplaise au HCP, L’Economiste a le droit de choisir d’autres indicateurs d’analyse pour éclairer ses lecteurs. Quitte à ne pas naviguer dans le sens du courant du HCP ».

Une réponse reprise intégralement par le HCP sur son site « par souci de transparence » précise l’établissement public.

Pour le plaisir de la relecture :

voici les liens de l’article L’Economiste :

http://leconomiste.com/article/1003593-40-du-pib-dans-l-economie-informelle

 

Et du discours Lahlimi présentant les résultats de l’enquête HCP sur l’informel.

http://www.hcp.ma/INTRODUCTION-DE-MONSIEUR-AHMED-LAHLIMI-ALAMI-HAUT-COMMISSAIRE-AU-PLAN-A-LA-PRESENTATION-DES-RESULTATS-DE-L-ENQUETE_a1810.html

Et il n’y a pas mort d’homme comme dit le bon vieux dicton français.

Commentaire Facebook