Culture LoisirsNewsslide

Ramadan/Publicité: regain d’intérêt pour la presse papier!

Augmentation des budgets dédiés de 139,4%!

A l’issue des dix premiers jours du mois sacré de Ramadan, les chiffres des investissements publicitaires, fournis par le cabinet Imperium, donnent un aperçu de la tendance de l’année.

Traditionnellement, le Ramadan génère de fortes audiences sur les différents médias, corrélées à un changement d’habitudes de consommation en nette augmentation pour les biens, les services et les médias. Ce contexte de Ramadan génère par conséquent des pics plus ou moins notables des investissements publicitaires au Maroc.

Cependant, cette première dizaine de jours (du 1er au 10 Ramadan, correspondant à la période du 23 mars au 1er avril 2023) a connu une légère baisse des investissements publicitaires, qui s’élèvent à plus de 394 millions de DH en brut, soit une baisse de 3,2% par rapport à l’année précédente.

La télévision reste en tête avec une part de marché de 56,4%, bien que cette dernière ait enregistré une baisse de 13,6%. L’affichage a quant à lui enregistré une hausse de 0,2%, soit une part de marché de 19%, suivi de la radio avec une hausse de 13,7% et une part de marché de 12,5%. Le digital a connu une augmentation de 9,1% pour une part de marché de 6,1%. Enfin, la presse a enregistré une hausse de 139,4% pour une part de marché de 6%.

Dans le top 5 des secteurs ayant investi le plus au cours de cette première dizaine de Ramadan, on retrouve l’Alimentation (+6,2% Vs +36% en 2022), les Télécommunications (- 12,4% Vs +6% en 2022), la Banque-Assurance (-16,3% Vs -42% en 2022), les Boissons (+23,5% Vs -4% en 2022) et le BTP (-21,7 Vs +5% en 2022).

Viennent ensuite les secteurs de la Distribution (+48%), du Voyage/Tourisme (+89%), de l’Information/Média (+70,7%), de la Culture/Loisirs (+162%) et de l’Énergie (+116%) .

Malgré une baisse nette en valeur des budgets publicitaires, le nombre d’annonceurs présents au cours de cette période de Ramadan a augmenté par rapport à 2022, avec 990 annonceurs présents ces dix premiers jours (contre 726 en 2022). La présence d’annonceurs sur les médias de la télévision et de la presse a été la plus marquée, avec respectivement +4 annonceurs et +284 annonceurs ayant communiqué sur ces médias.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page