Food-BoissonsNewsslide

Pouvoir d’achat : El Othmani s’attaque au pain!

« Nous ne reculerons pas surtout en ce qui concerne la réforme de la compensation », dixit Saad Eddine Othmani, chef du gouvernement. Propos tenus devant les parlementaires de son parti et rapportés par la presse nationale.
En ligne de mire de Ssi Othmani : le sucre et la farine nationale de blé tendre, soit quelques 6 milliards de dirhams de subvention.
Si pour le sucre le choc peut de la libéralisation du prix peut être amorti sans grands dégâts au vu de la présence d’un acteur de taille qui a le pouvoir de maintenir l’équilibre entre l’offre et la demande, il en est autrement pour ce qui est de la farine. Car, au-delà du prix de la baguette fixé symboliquement à 1,2 dirhams, celle-ci rentre dans la fabrication de l’ensemble des produits pâtissiers, même ceux de l’industrie agro-alimentaire.
La suppression de la subvention et du contrôle des prix devra nécessairement s’accompagner d’une hausse des prix, du pain de base notamment. D’ailleurs, c’était là une revendication majeure des boulangers. Et on se rappelle tous de la réplique du ministre El Ouafa aux professionnels : « les Marocains savent encore fabriquer du pain chez eux et même du msemen s’il le faut! ».

A la différence de Benkirane, Othmani ne fait le consensus ni dans son parti ni auprès de la majorité silencieuse. Et il s’attaque là à un produit plus que stratégique. En mesure-t-il réellement les conséquences?

Un commentaire

  1. Il nous semble que les politiciens de nos jours viennent d’une autre planète et qu’ils ne connaissent pas la phisionomie de la société.
    Le maillon faible de ces mesures est la classe moyenne.Cette dernière confrontée au renchérissement de la scolarité des enfants,du transport et du logement n’arrive plus à assumer le budget vital pour un mois en entier.
    Les politiciens pensent que cette classe profite injustement de la compensation : c’est faux et il faut ouvrir les yeux pour le constater sinon de grands risques se feront attendre.
    Ayez svp plus d’imagination pour rendre ce peuple heureux : les politiciens c’est fait pour ça.
    Ayez svp plus d’imagination pour la création des richesses et diminuez svp vos dépenses de 39 ministres et secrétaire d’état qui au lieu de se pencher sur l’economie du développement s’acharnent sur la classe moyenne levier de la croissance.
    Ne profitez pas du désengagent politique des jeunes qui perdent confiance en leur politiciens car vous risquez gros avec eux.
    Que Dieu préserve notre patrie et son Roi des déboires de ces politiciens de dernière heure.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page