Mode-BeautéNewsslide

Luxe : Tiffany & Co poursuit LVMH en justice

L’acquisition annoncée de Tiffany & Co par le groupe français, LVMH, n’aura pas lieu. Ce dernier vient tout juste de l’annoncer. En novembre 2019, LVMH avait annoncé qu’il allait s’offrir le joaillier new-yorkais en versant 14,7 milliards d’euros. La suspension de la transaction a été décidée par le conseil d’administration du groupe français «qui a pris connaissance d’une lettre du ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, qui, en réaction à la menace de taxes sur les produits français formulée par les Etats-Unis, demande au groupe LVMH de différer l’acquisition de Tiffany au-delà du 6 janvier 2021». «Il nous est interdit de conclure l’accord», a précisé Jean-Jacques Guiony, directeur financier du groupe. Pour sa part, le joaillierL américain a saisi la justice de son pays pour poursuivre LVMH. Les responsables de l’entreprise américaine affirment avoir respecté les termes de l’accord signé en novembre 2019 contrairement au groupe français. Tiffany&Co reproche notamment à LVMH de ne pas avoir demandé l’avis des autorités de la concurrence dans les délais légaux.

Bouton retour en haut de la page